10 conseils pour vous améliorer en photographie de sport

Depuis quelques temps, pas mal de personnes que je rencontre me demande comment j’ai fait telle ou telle photo, ou j’étais positionné ou quels ont été mes réglages. Il me semblait que ce moment était propice pour vous faire partager quelques conseils afin d’améliorer vos pratiques en photographie de sport et d’action.

1. Connaissez ou apprenez à connaitre le sport

Une grande partie de la photographie sportive consiste à anticiper l’action. Votre capacité d’anticipation vous permettra d’une part de ne pas rater de moments clés d’un match et d’autres part, d’avoir un coup d’avance en utilisant les bons réglages et, par conséquent, moins rater de photos.Pour ma part, ayant joué pendant de nombreuses années au Handball, je sors quelquefois mon œil de l’objectif, regarde le positionnement de la défense et des joueurs en essayant de penser comme l’attaquant. Cela me permet de connaitre la situation de jeu et de me positionner en conséquence.Vous devez être tout aussi prêt que le joueur l’est lui-même. Vous devez avoir une compréhension forte et instinctive d’un sport pour sortir les meilleures photos possibles.Mon exemple sur le Handball est vrai pour tous les sports. Si vous n’avez jamais pratiqué le sport, pas de problème, faite des recherches sur internet. Imprégniez-vous de son histoire, regardez un match, ouvrez une bière  Mais regardez le non pas comme un simple téléspectateur, mais plutôt avec votre œil de photographe en cherchant ou vous positionner sur le terrain. Tout ce travail en amont sera un véritable coup de pouce sur la qualité de vos images.Essayer également de répéter les joueurs expressifs, émotifs, sanguins. L’émotion quelle quelle soit donne toujours de belles photos.

2. Mise au point du back focus

Si vous avez acheté votre appareil photo neuf, il y a des chances qu’il soit configuré de manière classique c’est-à-dire la mise au point automatique se fait en appuyant à moitié sur le bouton du déclencheur. Tout cela fonctionne et beaucoup de grands photographes utilisent cette péthode et ce réglage par défaut, mais voici un petit secret: il y a une meilleure façon de faire!Peut etre avez-vous entendu parler de la technique Back Focus ? De nos jours, la plupart des appareils photo reflex ou hybrides sont livrés avec un bouton « AF-ON » à l’arrière de l’appareil photo, tout autour de votre pouce.La technique back focus consiste à désactiver complètement la mise au point automatique à partir du déclencheur. Cette demi pression verouille dans ce cas l’exposition. Mais alors, par ou se fait la mise au point ? Par ce fameux bouton « AF-ON ».Quel avantage à faire cela ?Plusieurs raisons en fait.Premièrement appuyer à moitié sur le déclencheur lors de la prise de vue de sports, d’action, de photojournalisme, etc., peut souvent entraîner le déclenchement accidentel de votre déclencheur alors que vous ne le souhaitez pas. C’est une expérience agaçante. Déplacer la commande de mise au point sur le bouton « AF-ON » garantit que vous ne prenez des photos que lorsque vous le souhaitez.Quand vous faites des photos de sport, vous devez constamment activer et désactiver votre mise au point automatique en suivant un joueur dans son mouvement par exemple. Avoir un seul bouton sous votre pouce dédié à cette tâche vous sauvera la vie. Penses-y; deux des fonctions les plus importantes de votre appareil photo sont la mise au point et l’exposition et elles sont d’origine contrôlées par le même bouton. La séparation des deux fonctions permet de minimiser les erreurs dans les situations extrêmes.

3. Story telling

Qu’est-ce qui différencie un excellent photographe de tous les autres? L’équipement? Pas vraiment. Tout le monde peut se procurer du matériel et aujourd’hui, le matériel moderne que ça soit chez canon ou nikon est vraiment d’excellente qualité. Accès à des zones réservées ? Non, vous aurez la même accréditation que des photographes célèbre et serait placé au même endroit. Il m’arrive fréquemment d’être à côté du photographe de l’équipe.Deux choses séparent ces deux types de photographe: un subi l’action, l’autre la raconte.Cela vous parait absurde ? Vous pensez comme beaucoup de personne se cachant derrière l’évolution technologique que le photographe que vous admirez réalise de superbes images car il a le dernier 400mm 2.8 ?Si vous avez un bon équipement que vous savez vous en servir, ce qui est un autre point important, et une bonne connaissance dans le sport que vous êtes en train de photographier, vous pouvez être un bon photographe. L’anticipation et la chance vous donneront 9 fois sur 10 des résultats de qualité. Cependant, la capacité, pour un photographe à raconter l’histoire d’un match ou d’un événement est une chose complètement différente.Un grand photographe sait ce qui est en jeu pour un match donné, il connaît les joueurs principaux, il connaît le sport, il connaît les tendances. Il fait attention à ce qui se passe dans le stade; il y a peut-être un fan qui est habillé d’une certaine manière ou qui a un signe amusant qui peut être intégré à une image. Peut-être que la famille d’un joueur est présente, ou un vieil entraîneur, ou un invité spécial. Vous voyez ou je veux en venir?

4. Arrêtez de regarder sans cesse votre écran (chimping)

Chimping : « Un terme familier utilisé dans la photographie numérique pour décrire l’habitude de vérifier chaque photo sur l’écran de l’appareil photo immédiatement après la capture. »Cela n’est pas grave en soit, mais faite le au bon moment. Cela me fait sourire intérieurement quand je me retrouve avec plusieurs photographes, de voir le balai coordonné de chimping dès que l’action est terminée. Mais ces photographes-là, non peut être pas anticipé l’action d’après et vont passer à côté d’un joueur qui cri de toutes ces forces sa joie d’avoir inscrit un but.Ne laissez pas votre propre enthousiasme vous priver d’une photo encore meilleure.Vous pouvez et peut être devez faire cela si vous avez des photos à rendre à des moments clés, mi-temps ou fin de match, afin de vous permettre de les tagger et de pouvoir les retraiter rapidement par la suite. Mais choisissez votre moment. De nombreux photographes passent rapidement en revue leurs séquences de prises de vue et marquent leur coup de cœur afin de les retrouver facilement lors de l’édition et de la légende. Il y a des pauses dans tout sport, des temps morts, des temps creux, des temps de rafraichissement… C’est ces moments précis qui doivent être choisis.C’est une partie essentielle du flux de travail, mais cela doit être fait avec discrétion.

5. Soyez critique

Soyez critique envers vous-même. Ne passez pas votre temps à critiquer le travail des autres en pensant qu’en disant du mal du collègue sera vous installera en meilleure position vis-à-vis du club.Analyser votre travail, soyez dur, comme l’ai un sportif de haut niveau que vous avez dans l’objectif.Le commentaire qui m’a fait le plus avancer et progresser en photo est celui du coach d’un ancien club dans lequel de jouer. C’était mes débuts en photo sportive, j’avais déjà fait pas mal d’architecture et social avant. Etant non sélectionné, j’ai souhaité faire les photos pour les copains. Une fois les photos rendues, beaucoup de joueurs me disaient « bon travail! » Et « de superbes photos! » Mais le coach, mon coach, m’a alors dit « tes photos sont flous ! ».Outre le fait que ce n’était pas la personne avec qui je m’entendais le plus, j’ai réellement pris son commentaire en pleine face et j’avoue, j’ai hésité à lui dire ces quatre vérités puis j’ai fait une chose impensable je me suis ravisé. Non pas part faiblesse ou fuite, mais je ne l’ai pas pris personnellement, je voulais m’améliorer et j’ai vu que ses propos étaient juste.Nous ne pouvons pas nous améliorer sans connaitre nos erreurs et les reconnaitre. Une erreur ne se corrige jamais pas accident mais par réflexion et travail.

6. N’oubliez (presque) jamais le visage

Vous commencez à comprendre au fur et à mesure de l’avancement de lecture de cet article, le visage est la partie du corps transmettant au mieux l’émotion. Cela vous parait une évidence ? Alors, n’oubliez jamais le visage d’un joueur sur vos photos.

7. Soyez inventif

Comme je vous ai dit plus haut, tous les photographes ont la même accréditation et par conséquent la même surface de terrain de jeu.Soyez inventif, si vous avez la possibilité de vous déplacer dans la salle, faite le. Trouvez des angles différents.

8. Ne vous arrêtez pas au coup de sifflet final

Dans le sport, on dit souvent, rien n’est fini jusqu’au coup de sifflet final. En photographie sportive, on pourrait dire, rien n’est fini jusqu’au retour à la maison.C’est souvent après ce fameux instant que vous obtiendrez les plus grands moments d’émotions, fête, joie, échec, larmes…Gardez toujours votre appareil photo à portée de main et vous capturerez certaines de vos photos les plus intéressantes.

9. Tenter des paris

Vous avez certainement essayé de comprendre comment ce photographe afin réussi à composer cette image, quels avaient été ses réglages, son angles de vue.Un seul mot, Essayer !Mais de manière intelligente. Votre pari ne doit en aucun cas vous faire passer à côté d’autres photos clés.

10. Shooter !

Vous connaissez le proverbe, c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Ben c’est pareil et vrai quelque soit votre style photographique.Vous ne vous améliorez certainement pas en contemplant le superbe appareil photo dernière génération que vous avez eu à Noel.Shooter, observer vos photos, critiquez les, shooter encore. Ce processus d’amélioration est continue et un perpétuel recommencement.L’action et le sport sont parmi les choses les plus excitantes et les plus frustrantes que vous puissiez photographier, mais lorsque vous réussissez, un sentiment de plénitude apparait.Alors êtes-vous prêt à vous améliorer en 2019 ?

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *